Vivre le Carême avec le Christ et entre frères et sœurs

Après ce temps fort de Noël, nous voici déjà propulsés vers le sommet de l’année liturgique : Pâques.

Nous passons de la naissance à la mort et à la résurrection. La liturgie est coutumière du rapport au temps global. Déjà dans l’octave de Noël, nous fêtions le martyr de Saint-Etienne. Premier disciple qui donne sa vie comme le Christ. Comme une invitation à l’unification du mystère du Christ, et aussi l’invitation à unifier notre vie. Non pas comme une succession d’évènements mais un élan, un flux, une vie.

Le temps du carême qui va s’ouvrir avec le mercredi des Cendres le 14 février sera le top départ de ce temps de préparation pour nous laisser transformer par le Seigneur. Quarante jours pour vivre de manière plus intense notre vie de disciples du Christ.

Ce sera aussi le temps pour prier et accompagner Alix, Barbara et Camille qui vivront cette année leur baptême dans la nuit de Pâques. Ce temps est un temps offert à chacun pour raviver la source de notre baptême. Nous renouvèlerons notre oui au Seigneur.

Nous vous proposons de faire l’expérience des fraternités de carême pour vivre ce temps.

Une rencontre commune de lancement aura lieu le vendredi 16 février pour constituer ces fraternités :

  • À 20h à maison paroissiale de Montrond-les-Bains.
  • À 20h à l’église de Veauche cité

Ces fraternités seront invitées à se retrouver à 4 reprises durant le carême. (Dates et heures à fixer par chaque fraternité). C’est un temps d’accueil, de prière ensemble, d’écoute de la Parole, de partage et d’intercession.

Pour constituer ces fraternités vous pourrez déposer un petit bulletin lors des messes jusqu’ au mercredi des Cendres (14 février), ou à la maison paroissiale de Montrond-les-Bains ou de Saint-Galmier.

Que l’Esprit Saint nous conduise au désert pour parler à notre cœur.

Père Patrick FRENAY

Participer au rite de l’imposition de cendres, c’est prendre la condition de pénitent : nous appartenons à un peuple de pécheurs, en face de l’amour de Dieu. C’est accepter les limites de notre condition d’Homme.

C’est aussi en mesurer la grandeur. Il y a des cendres utiles qui allègent et amendent la terre. Ce sont les engrais qui fertilisent la terre et font croître la vie et des fruits. C’est l’amour qui féconde et fait mûrir les promesses d’un monde nouveau.

C’est d’abord l’amour qui nous est offert, l’amour de Dieu qui illumine la grisaille de nos vies. C’est aussi l’amour donné, en partage, avec les autres.

source : Vivre le rite des Cendres – Cath-Ajoie

Bon carême !

  • Mercredi 14 février:  MERCREDI DES CENDRES
  • MESSES :
    • 10h15 : Montrond les Bains
    • 10h30 : Veauche Cité
    • 18h30 : Montrond les Bains
    • 19h : Saint-Galmier                               
  • EVEIL À LA FOI temps de partage de 10h30 à 14h à Veauche
  • TEMPS CATÉ de 9 h à 13 h, maison paroissiale à Montrond-les-Bains.