Paroisse
Saint Timothée en Forez
Plan du site
Accueil du site > News > Annonces > Carême 2018, Invitation au Pardon personnel

Carême 2018, Invitation au Pardon personnel

I. Carême avec Marie...

Et nous savons bien que le Carême qui est le temps de préparation aux sacrements de l’initiation chrétienne (baptême, eucharistie, confirmation) des catéchumènes, est aussi, pour ceux qui ont déjà été baptisés, un temps de conversion et de renouvellement de leur alliance avec le Seigneur.

Pendant cette année mariale, demandons à Marie son aide afin de vivre ce temps de Carême. Contemplons-la et inspirons-nous de sa discrétion, de sa patience, de sa simplicité, de son humilité et de sa disponibilité. Elle est là présente pour nous conduire vers la lumière qu’est son Fils Vivant pour toujours avec nous.
Accueillons et vivons avec joie et reconnaissance la grâce qui nous est offerte...

II. Comment vivre ce sacrement ?

Il convient de s’y préparer par la prière, la lecture d’un passage de la Parole de Dieu et l’examen de conscience.
La célébration du sacrement du pardon se déroule usuellement de la manière suivante :
_• Le pénitent vient rencontrer le prêtre et lui demande de recevoir le sacrement du pardon.
_• Le signe de la croix.
_• Le pénitent peut, si besoin, prendre le temps de se présenter.
_• Une bénédiction ou un encouragement du prêtre.
_• La lecture de la Parole de Dieu (le pénitent a pu vivre cette lecture lors de sa préparation préalable il sera bon qu’il en informe le prêtre lors de leur rencontre).
_• La confession des péchés qui peut commencer par la formule :
« Je confesse à Dieu tout-puissant, je reconnais devant mes frères que j’ai péché en pensée, en parole, par action et par omission. Oui, J’ai vraiment péché.
C’est pourquoi je supplie la bienheureuse Vierge Marie, les anges et tous les saints, et vous aussi mes frères, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu. »
_• Le prêtre donne ensuite au pénitent une satisfaction (parfois appelée « pénitence » ). Cette satisfaction n’est pas tant une compensation du passé qu’une aide offerte au pénitent pour renouveler sa vie à la suite du Christ.
_• Le pénitent manifeste son regret d’avoir péché et son désir de recevoir le pardon de Dieu et de vivre selon l’Evangile. Il peut le faire, par exemple, à l’aide de la prière de contrition (ou acte de contrition) :
« Mon Dieu, j’ai un très grand regret de vous avoir offensé parce que vous êtes infiniment bon, infiniment aimable, et que le péché vous déplaît.
Je prends la ferme résolution, avec le secours de votre sainte grâce de ne plus vous offenser et de faire pénitence. »
ou de cette autre prière :
« Père, Dieu de tendresse et de miséricorde, j’ai péché contre Toi et mes frères.
Je ne suis pas digne d’être appelé ton fils mais près de Toi se trouve le pardon.
Accueille mon repentir. Que ton Esprit me donne la force de vivre selon ton amour
en imitant Celui qui est mort pour nos péchés, Ton Fils Jésus-Christ Notre Seigneur. »
_• Le prêtre donne au pénitent l’absolution en étendant la main ou les mains au-dessus de sa tête.
_• Il est bon de rendre grâce.
_• Le prêtre renvoie celui qui vient de recevoir le pardon, dans la paix.

III. Pour se préparer à vivre le pardon

Nous pouvons, par exemple, relire Luc 1, 39-56 :

En ces jours-là, Marie se mit en route rapidement vers une ville de la montagne de Judée. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie de l’Esprit Saint, et s’écria d’une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. Comment ai-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Car, lorsque j’ai entendu tes paroles de salutation, l’enfant a tressailli d’allégresse au-dedans de moi. Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. » Marie dit alors : « Mon âme exalte le Seigneur, mon esprit exulte en Dieu mon Sauveur. Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse. Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom ! Son amour s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent. Déployant la force de son bras, il disperse les superbes. Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles. Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides. Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour, de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et de sa race à jamais. » Marie demeura avec Élisabeth environ trois mois, puis elle s’en retourna chez elle.

Commentaire :
Marie est allée porter à sa cousine la Bonne Nouvelle qui est le Fils de Dieu. Marie porte Jésus qui incarne la nouveauté que Dieu offre aux hommes et aux femmes de toutes les générations. Dans le regard de foi que Marie et Élisabeth portent l’une sur l’autre, elles reconnaissent que Dieu est l’auteur des merveilles qui s’accomplissent en elles et par elles. Comme Marie et Élisabeth, reconnaissons la présence active du Seigneur en nous et dans les autres.
Nous ne pouvons pas nous empêcher de communiquer aux personnes qui nous entourent les événements heureux qui surviennent au fil des jours. Qu’ils soient petits ou grands, les événements heureux nous mettent en route, à la rencontre des autres, afin de partager la joie et l’amour de Dieu.

Examen de conscience :
1.La place de Dieu dans ma vie :
Quelle image de Dieu dans ma vie ? Une règle morale, une explication du monde… ?
Ce Dieu auquel je crois, est-ce que je l’aime ? Comment cela se manifeste-t-il ? Est-ce que je lui parle… je le prie… ?
Est-ce que j’accepte de me gêner pour lui ? Ou bien, n’ai-je pas de temps pour lui ? Si Dieu a peu de place dans ma vie, quelles en sont les raisons : pas envie de prier, rejet des questions concernant la foi… ?
D’autres préoccupations peuvent remplacer Dieu : repliement sur mon confort, ma famille, mes loisirs ?
Créé à l’image de Dieu, quel respect ai-je de cette dignité de Fils de Dieu dans mes pensées, mes paroles, ma manière de vivre ?
Ce qui fait ma vie : travail, loisir, famille. Est-ce que je les présente au Seigneur ?
Est-ce que je prends du temps pour lire la Parole de Dieu et ainsi écouter Dieu qui me parle…Est-ce que je la médite pour m’en imprégner ? Est-ce que j’accueille cette Parole pour chercher à faire la vérité avec moi-même, avec Dieu, avec les autres ?
Est-ce que je cherche à relire ma vie et les événements du monde pour y discerner les appels de Dieu et les signes qu’il me fait… et pouvoir alors lui rendre grâce ou lui demander son aide ?

2. La place des autres dans ma vie :
Est-ce que je vis replié sur moi-même ? Est-ce que je m’intéresse aux autres, au sort des autres peuples ?
Dans ma famille, autour de moi, m’arrive-t-il de tout ramener à moi : mes idées, mes désirs, mes choix ?
Est-ce que je sais prendre du temps pour dialoguer vraiment en écoutant, comprenant, aimant mon conjoint, mes parents, mes enfants et mes petits enfants ?
Dans une discussion, suis-je attentif à écouter ceux qui ont une opinion différente ?
M’est-il arrivé d’être violent en paroles ou en actes, de m’être laissé aller à la colère ?
Mes comportements sont-ils évangéliques : ma façon d’accueillir, de servir, de pardonner ?
Y a-t-il des personnes que j’aurais pu aider, mais dont je me suis détourné par peur d’être dérangé ?

3. Comment se manifeste mon souci de me garder propre au milieu du monde :
Face à l’argent, quelle est mon honnêteté, quel est mon sens du partage ?
Face à l’accueil, quel est mon regard sur les étrangers, et, d’une façon plus large, sur tous ceux qui sont différents ou pensent différemment de moi ?
Dans mes relations avec les autres, quelle est ma fidélité ? Mon regard et mes gestes sont-ils transparents ? Est-ce que j’ose témoigner de ma foi dans mon comportement ?

IV. Des moments et des lieux

Jours Horaires LieuxPrêtre
Samedi 17 février 9h00-10h00 Oratoire de Veauche Bourg Bernard Robin
Mercredi 21 février 20h00-21h00 Église d’Aveizieux Tung N’Guyen Huu
Samedi 24 février 9h00-10h00 Oratoire de Veauche Bourg Tung N’Guyen Huu
Vendredi 2 mars 20h00-21h00 Oratoire de Veauche Cité Jacques Brun
Samedi 3 mars 9h00-10h00 Oratoire de Veauche Bourg Jacques Brun
Vendredi 9 mars 20h00-21h00 Salle paroissialle de Saint-Médard Jacques Brun
Samedi 10 mars 9h00-10h00 Oratoire de Veauche Bourg Jacques Brun
Mercredi 14 mars 20h00-21h00 Oratoire de Saint-Galmier Tung N’Guyen Huu
Samedi 17 mars 9h00-10h00 Oratoire de Veauche Bourg Tung N’Guyen Huu
Mercredi 21 mars 20h00-21h00 Église de Chamboeuf Jacques Brun
Vendredi 23 mars 20h00-21h00 Église de Saint-Bonnet-les-Oules Bernard Robin
Samedi 24 mars 9h00-10h00 Oratoire de Veauche Bourg Bernard Robin
Mercredi 28 mars 20h00-21h00 Oratoire de Veauche Bourg Bernard Robin
Samedi 31 mars 9h00-10h00 Oratoire de Veauche Bourg Tung N’Guyen Huu


_

V. Téléchargement

PDF - 384.5 ko
Carême 2018, Invitation au Pardon personnel